L’heure bleue, une exposition de Mathilda Olmi

Vernissage de l’exposition le vendredi 1er juin 2018 à 18h30
Visible jusqu’au 1er juillet 2018

 

Pour sa 163e exposition, La Placette présente le travail de Mathilda Olmi.

L’heure bleue est ce temps suspendu, entre le jour et la nuit, où les oiseaux se mettent à chanter. En été, elle serait aussi le meilleur moment pour sentir les parfums des fleurs.

Pour son exposition à la Placette, Mathilda exploite la vitrine comme une serre, parenthèse où l’attention est donnée sur les notions de processus et de (ré)génération(s). Elle y expose des portraits de son frère, quelques heures après un accident survenu en 2016, qu’elle confronte dans l’espace intérieur avec des travaux faits par ses grands-parents avant leur mort. La proposition prend pour point de départ une réflexion sur l’idée de traces; plus globalement sur ce qui subsiste au temps, interrogation inhérente au médium photographique.

Diplômée de la Formation Supérieure de l’Ecole de Photographie de Vevey, Mathilda Olmi (1991) vit et travaille à Lausanne. Après sa formation, elle assiste durant cinq mois l’artiste Christian Patterson à New York, où elle réalise sa série A Bird in the Hand. De ce travail découle une publication éponyme, parue aux Editions FP&CF en 2017. Ses travaux ont notamment été exposés à Vevey (Festival Images), Bienne (Photoforum Pasqu’Art), et Lausanne (Forma).

En photographiant dans un premier temps de façon intuitive, Mathilda capture des détails ou des micro-événements qu’elles réunit sous forme d’ensembles d’images. C’est en fragmentant le réel et en le re-contextualisant qu’elle travaille ensuite sur ce qu’il y a « autour » des images. Elle crée ainsi des analogies entre les photographies et les motifs qui se répètent par un jeu d’association d’idées. La lumière, les couleurs et les matières sont au centre de sa pratique que l’on pourrait qualifier de modeste, mais qui assume la nécessité des petites choses.

Site Internet de Mathilda Olmi: www.mathildaolmi.com

la-placette-olmi