Pour sa 169e vitrine, La Placette présente le travail de Camille Lichtenstern

EX SITU
Afin d’inaugurer la première vitrine de 2019, Camille Lichtenstern présente une intervention qui se situe au seuil le plus infime de l’ex situ. Somme toute, au bout le plus portant de l’in situ de ce lieu d’exposition.

A ne pas se méprendre, cette proposition n’explore pas les configurations fictionnelles de l’espace dit intérieur dans l’extériorité du monde. Plutôt du rapport de proximités et de distances, entre l’artiste, l’institution et le spectateur.
Depuis l’intérieur de la vitrine, l’accrochage est à son dos, exhibant discrètement ses arrières, comme un singe collant son anatomie contre la vitre, aux visiteurs excessivement curieux. Le motif est un agrandissement, en plastique peint, imitant la ferblanterie qui condamne les deux lucarnes situées en dessous de la vitrine. Il n’y donc point d’anatomie, ni d’intimité, mais plutôt un jeu de volumes, de matières et de perspectives ; le devant et le derrière sont des faces symétriques ainsi qu’un jeu de camouflages : l’ensemble reste visible, tout est mis à nu.
Si le format de « vitrine » est une communication directe avec l’ « extérieur », la proposition de Camille Lichtenstern l’est doublement. En effet, l’installation est posée à même la vitre, laissant apparaître « l’arrière du décor » par la transparence du support de présentation. Ces opérations confrontent le spectateur à l’immédiateté de la rencontre de l’œuvre, sans écran. L’artiste, en jouant du faux-semblant de l’ornementation avoisinante, interfère dans l’espace public tout en s’y invitant.
Texte/Tayeb Kendouci

Camille Lichtenstern (CH, *1989)
Artiste et set designer, vit et travaille entre Lausanne et Paris.
Diplomée de l’ECAL en Arts Visuels en 2012, elle obtient le Prix de la fondation Ernest Manganel. En 2014, elle obtient le Prix d’encouragement de la fondation Alice Bailly.
Elle entreprend une formation postgrade en céramique au CERCCO à la HEAD de 2015 à 2016. Avec Lucas Uhlmann, ils fondent en 2017, Dim Sun, une surface d’exposition visant à briser les codes institutionnels et à rendre l’art accessible à tous. Un artiste est invité chaque premier dimanche du mois à proposer une exposition dans le cadre du marché-brocante de la Riponne. www.instagram.com/_dim.sun_
Expositions récentes : YOU (Forma, Lausanne, 2018), Tout Doit Disparaitre (Space Out, Payerne, 2018), BLIND DATE #3 avec Johanna Kotlaris (Sonnenstube, Lugano, 2018), Why Does Mitch Wear Sunglasses Indoors? (Harpe 45, Lausanne, 2017), Utopias are more or less facistic (Nicolas Krupp Gallery, Bâle, 2017), Artist’s shoes (Smallville, Neuchâtel, 2017), Group Show (Forma, Lausanne, 2016).

www.camillelichtenstern.ch
http://instagram.com/camysterz/
http://instagram.com/camillelichtenstern/

Camille Lichtenstern